dimanche 21 octobre 2007

Les joies du talon aiguille

2 commentaires:

Cegarra a dit…

dans ces cas-là il faut se consoler un macaron, là, juste derrière toi.. héhé!

Cannelle a dit…

Moi dans ces cas là je fais comme si de rien était et je continue d'avancer en me persuadant que personne ne m'a vue:-)